La façon la plus évidente de vivre en harmonie avec la nature est de s’inspirer des cycles de la nature.

La nature ne produit pas de déchets. Par exemple, lorsqu’une plante ou un arbre meurt, il se décompose en éléments nutritifs qui serviront à nourrir une nouvelle plante. Les  » déchets  » de la nature deviennent des ressources « .

L’économie circulaire applique ce même principe à notre système de production. Dans une économie circulaire, les produits sont conçus de sorte à pouvoir être réparés facilement plutôt que remplacés. Ils sont aussi conçus de sorte qu’en fin de vie, ils puissent être reconditionnés, leurs pièces puissent être recyclées ou réutilisées pour faire de nouveaux produits.

Cliquez ici pour visionner cette vidéo qui résume le concept d’économie circulaire.
Source: Institut de l’économie circulaire

Une économie circulaire diminue les impacts de notre système de production en réduisant l’extraction, le traitement des matériaux, la transformation et la disposition de produits. Elle contribue à réduire la consommation d’énergie, les émissions des gaz à effet de serre (GES), la pollution de l’air et de l’eau et les déchets.

Selon une étude de l’Organisation des Nations Unies, une adoption accélérée de l’économie circulaire par les industries de l’acier, du plastique, de l’aluminium et du ciment pourrait avoir un impact considérable dans la lutte aux changements climatiques.

De l’information additionnelle sur l’économie circulaire est disponible sur internet. Voici quelques sites: Recyc-Québec, Institut EDDEC, Institut national de l’économie circulaire, Fondation Ellen MacArthur.